Officiel : SMIC 2016 brut à 1 466,62 euros en France

Le gouvernement a annoncé officiellement un SMIC 2016 à 1 466,62 euros brut

C’est officiel, le gouvernement a confirmé ce lundi 14 décembre, un SMIC 2016 à 9,67 euros brut de l’heure. Soit une augmentation de 6 centimes par rapport à son taux de 2015.

Comme pressenti la semaine dernière, le gouvernement n’a pas souhaité donner de coup de pouce au SMIC 2016. Son augmentation résulte donc des règles mathématiques de révision en vigueur. Mais le gouvernement a néanmoins fait un écart en considérant une inflation à 0% pour 2015. Et ce, au lieu de -0.1% d’après les calculs.

  • Le SMIC 2016 en hausse de 0,6%

Le SMIC 2016 brut mensuel s’établira précisément à 1 466,62 euros pour une personne travaillant à temps plein sur la base de 35 heures pas semaine. Par mois, cela constitue une augmentation de 9,1 euros. Soit une hausse de 0,6% par rapport au SMIC 2015 brut mensuel de 1 457,52 euros.

SMIC 2016 augmentation de 0,6%
Myriam El Khomri Crédit : Chris93

Le SMIC 2016 net mensuel sera quant à lui de 1143 euros. Il subit une augmentation de 6 euros par rapport à celui de 2015 qui était de 1137 euros.

Cette hausse de 0,6% pour 2016 est inférieure à celle de 2015 qui était de 0,8% et celle de 2014 qui était de 1.1%. L’augmentation du SMIC est pénalisée par la stagnation de l’inflation en 2015. En effet, celle-ci entre pour moitié dans le calcul de la révision. La hausse aurait même pu être de seulement 0,5% si le gouvernement s’en était tenu aux chiffres qui indique une inflation de -0,1%. (Indice des prix à la consommation hors tabac pour les 20% de ménages aux revenus les plus faibles).

L’autre moitié de la revalorisation du SMIC est portée par le taux du salaire horaire de base ouvrier et employé (SHBOE). Celui-ci affiche une hausse de 1,2% pour 2015.

Le gouvernement a justifié l’absence de coup de pouce par l’impact négatif qu’aurait un SMIC élevé sur le coût du travail. Ceci conduirait d’après la ministre du travail Myriam El Khomri, à un effet néfaste sur l’emploi.

Le SMIC horaire brut 2016 à 9,67 euros en France

En 2016 le SMIC horaire devrait être revalorisé à 9,67 euros, soit le minimum autorisé.

En atteignant 9,67 euros de l’heure, le SMIC brut 2016 sera rehaussé du minimum prévu par le mécanisme de révision. Il n’y aura donc pas cette année non plus, de coup de pouce de la part du gouvernement.

La décision sur le montant du SMIC horaire 2016 ne sera dévoilée officiellement que le 14 décembre 2015. Mais les premières informations fiables indique que le montant du SMIC en 2016 sera de 9,67 euros. Cela constitue une augmentation de 0,55% par rapport au SMIC horaire 2015 de 9,61 euros.

Cette augmentation est le résultat du calcul officiel. Celui-ci est basé pour moitié sur l’indice des prix à la consommation et pour autre moitié sur le gain de pouvoir d’achat du salaire horaire de base ouvrier et employé (SHBOE). L’inflation étant quasi nulle en 2015, c’est principalement le SHBOE qui apporte sa contribution à la hausse du SMIC. Il subit donc une augmentation de 0,55% pour atteindre 9,67 euros en 2016.

  • Un SMIC brut 2016 à 1 466 euros mensuel

le SMIC 2016 à 9,67 euros
Myriam El Khomri Crédit : Claude TRUONG-NGOC

Cette hausse du SMIC horaire à 9,67 euros de traduit par un SMIC brut mensuel à 1 466 euros. Ceci pour une personne ayant travaillé un mois complet à 35 heures pas semaine. Le SMIC mensuel 2016 est en hausse de 9 euros par rapport à son niveau de 2015.

Reste que le gouvernement peut décider d’augmenter davantage le SMIC via ce qu’on appelle le fameux « coup de pouce ». Mais le ministre du travail Myriam El Khomri devrait sauf surprise annoncer que le gouvernement ne souhaite pas donner de coupe de pouce au SMIC en 2016. Le dernier coup de pouce remonte toujours à l’arrivée au pouvoir de François Hollande mi-2012.

Le gouvernement devrait ainsi suivre les recommandations du groupe d’expert qui émettent un avis consultatif sur la question du SMIC. Ces derniers ont indiqué dans le rapport qu’ils ont émis fin novembre que « même si le chômage tend à se stabiliser, le futur reste encore très incertain ». Les experts estiment que « ce n’est pas le moment d’ajouter à l’incertitude en cherchant à accélérer dès à présent la hausse des salaires ». Puis ils ajoutent que la progression du SMIC est déjà « très proche de celle du salaire moyen ces dernières années ».