Skip to main content

SMIC horaire 2015

Le SMIC horaire 2015 est de 9,61 euros brut

Au premier janvier 2015, le SMIC horaire 2015 (Salaire minimum interprofessionnel de croissance) a été revalorisé de 0,8%. Il s’établit à 9,61 euros brut par heure.

  • Tableau des valeurs du SMIC horaire 2015

SMIC 2015Valeur
SMIC horaire brut9,61 euros
SMIC mensuel brut
Pour un mois à temps plein et 35 heures par semaine
1 457,52 euros

Cela constitue donc une hausse de 8 centimes par rapport au SMIC brut 2014, qui se montait à 9,53 euros. Ce dernier avait subit une augmentation de 10 centimes par rapport au deuxième semestre de l’année 2013 qui s’établissait à 9,43 euros brut par heure.

SMIC horaire 2015
la COP 21, événement important de l’année 2015

Cette augmentation s’est faite selon les seuls mécanismes légaux qui gèrent l’évolution du SMIC. Il convient de noter l’absence du fameux « coup de pouce » au SMIC horaire 2015. Cette revalorisation exceptionnelle n’a plus eu lieu depuis 2012 et l’arrivée de François Hollande au pouvoir.

Sur la base d’un mois complet à 35 heures par semaine, le SMIC brut est de 1457,52 euros exactement. Cette revalorisation se traduit ainsi par une hausse d’un peu plus de 12 euros bruts mensuels.

En effet, le SMIC brut mensuel 2014 était de 1445,38 euros. Ce dernier était en hausse d’un peu plus de 15 euros par rapports au SMIC brut mensuel de 2013 qui était de 1430,22 euros.

En dix ans, le SMIC horaire 2015 est passé de 8,03 euros (juillet 2005) à 9,61 euros, soit une hausse de 19,6%. Cette valeur est légèrement supérieure à l’inflation selon l’INSEE qui en dix ans a été de 17,6 % (de 2004 à 2013 inclus)

Enregistrer

Enregistrer

4 réponses à “SMIC horaire 2015

  1. Quand je vois le patronat qui combat le SMIC ça me dégoute. Il faut au contraire que le gouvernement protège les plus faibles d’entre nous et décrète un SMIC horaire à 12 euros avant la fin de l’année !

    1. D’accord avec vous Geneviève.
      Les français sont coincés entre des salaires minables et des taxes omniprésentes. Au delà de la précarité dramatique qui ronge les classes populaires, comment voulez-vous que l’économie reprenne dans ces conditions ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *