Skip to main content

Histoire

L’histoire du SMIC de sa création à nos jours

Le SMIC a vécu une histoire riche depuis sa création. Revoyons ensemble les étapes clés de son histoire.

  • A l’origine était le SMIG

histoire du SMIC
crédit : TVA web team

Le premier salaire minimum a été instauré par la loi du 11 février 1950. Il fait suite à une réflexion qui tire son origine dans plusieurs faits de l’époque, dont les trois principaux :

  1. Les difficultés financières des ménages après la deuxième guerre mondiale, en partie dues au blocage des salaires décrétés au début de la guerre
  2. Les hausses des prix de certains produits en pénurie qui deviennent inaccessibles pour une tranche de population
  3. La nouvelle mission de protection et de développement des ménages, confiée à l’État dans la constitution nationale d’après guerre

C’est ainsi que nait le SMIG, le salaire minimum interprofessionnel garanti. Le montant du salaire minimum à sa création est différent selon les zones territoriales en vigueur à l’époque et jusqu’en mai 68. Le SMIG horaire brut s’échelonne de 78 francs à Paris à 64 francs pour la zone la moins bien lotie.

  • L’inflation qui explose met à mal le SMIG

Le jeune SMIG connait sa première crise de son histoire deux ans après sa création, alors que la guerre de Corée a pour conséquence de faire grimper les prix en flèche, ce qui génère une inflation record. L’idée est alors de baser le SMIG sur l’inflation, de sorte que lorsque les prix augmentent, le salaire minimum augmente en proportion. Mais cette idée imaginée pour lutter contre l’inflation se révèle… source d’inflation supplémentaire. La solution est alors de pondérer l’idée initiale par 2 conditions :

  1. Le SMIG ne peut être réévalué que lorsque que l’inflation dépasse 5%
  2. Quatre mois sont nécessaires entre deux réévaluation
  • Le SMIG devient le SMIC

Un autre phénomène va conduire à la fin du SMIG. En 1970, on constate que sur 20 ans, le salaire moyen a beaucoup plus augmenté que l’inflation. Il en ressort un SMIG qui s’est progressivement éloigné du salaire moyen et qui a irrémédiablement perdu de son sens. Le gouvernement de l’époque décide alors de changer le mode de calcul du salaire minimum. Il sera à présent indexé sur l’inflation et sur le pouvoir d’achat. A cette occasion le SMIG cède sa place au SMIC, le salaire minimum interprofessionnel de croissance.

  • Les 35 heures

Dans son histoire, le SMIC doit également gérer une situation particulière à la fin des années 90 avec le passage aux 35 heures de travail hebdomadaire. Pour éviter que l’augmentation mécanique de SMIC étrangle les entreprises les plus fragiles, le gouvernement crée alors plusieurs niveaux de SMIC. Situation qui prendra fin en 2005 avec le retour à un seul montant de SMIC, basé sur la valeur la plus haute des SMIC de l’époque.

Le SMIC a vécu et vit régulièrement des jours mouvementés dans son histoire mais il demeure un des acquis socials les plus chers aux français.

Une réponse à “Histoire

  1. La prochaine étape dans l’histoire du SMIC devrait être le création d’un salaire maximal. Et je pense qu’un bon ratio devrait être un rapport de 1 à 5 entre le salaire mini et le salaire maxi.
    De cette façon, avec un SMIC a 1500 euros brut mensuel, le salaire maxi serait limité à 7500 euros brut mensuel.
    7500 euros par mois peut sembler élevé pour beaucoup mais je pense qu’un dirigeant de grande entreprise peut mériter ce niveau de salaire.
    Si un patron veut toucher plus, alors il n’aurait d’autre choix que de relever le salaire minimum dans son entreprise afin de respecter ce ratio de 1/5.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *