Christian Noyer veut revoir la revalorisation du SMIC

Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, souhaite une remise à plat des mécanismes de revalorisation du SMIC.

Lors de la présentation du rapport annuel de la Banque de France, Christian Noyer, le gouverneur de l’institution a estimé que « l’économie française ne va pas assez bien » pour redémarrer. D’après lui, elle ne peut pas encore créer suffisamment d’emploi pour satisfaire la population active du pays.

Il incite le gouvernement à ne « pas céder à l’attentisme mais consolider et amplifier les réformes lancées ces dernières années, dont beaucoup restent incomplètes et inachevées ».

Christian Noyer préconise notamment une remise à plat des règles de revalorisation du SMIC. Ce dernier est actuellement revu chaque année en fonction de l’indice des prix à la consommation hors tabac pour les 20% de ménages aux revenus les plus faibles et de la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire de base ouvrier et employé (SHBOE).

  • Un SMIC trop élevé qui pèse sur la compétitivité

christian noyer
Credit : CB Richard Ellis

Selon Christian Noyer, la règle actuelle conduit systématiquement à une augmentation du SMIC. Ceci a pour conséquence de pouvoir « pousser l’ensemble des salaires à la hausse et accroître les délocalisations ». Il invite également les employeurs à la « modération salariale ». Il leur demande de ne pas redistribuer davantage que « leurs gains de productivité ».

Outre le SMIC, le droit du travail, la sécurité sociale et la fiscalité mériteraient une « simplification radicale » selon Christian Noyer. Car ces derniers comportent des règles qui « entravent la croissance ».

Il a également critiqué le maintien à un taux de rémunération élevé des livrets réglementés. Parmi ceux-ci le livret A et le livret de développement durable. Le taux élevé du livret A est pour Christian Noyer, une entrave aux efforts bénéfiques de la politique monétaire européenne. Le gouvernement a conservé la taux de livret A à 1% contre l’avis de la banque de France.

Une réponse à “Christian Noyer veut revoir la revalorisation du SMIC

  1. Mr Noyer trouve le smic trop élevé, le taux d’intérêt des livrets A et LDD trop élevés ??
    Il trouve les salaires trop élevés puisqu’il invite les employeurs à « la modération salariale »?? Il avertit que des délocalisations risquent de s’amplifier?
    Pourquoi alors ne pas parler des revenus trop élevés des PDG DU CAC40 comme de certaines fortunes de sportifs et artistes notoires? L’Économie ne peut se comprendre seulement par un seul aspect, mais bien par tous les aspects qui la constituent: si on veut plus de compétitivité,o n ne doit pas « planquer » à PANAMA (ou autres!) une part non négligeable des bénéfices nationaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *