Le SMIC sera revalorisé de 0,8% au 1er Janvier 2015

Le SMIC horaire passera à 9,61 euros brut au 1er janvier 2015, soit une augmentation de 0,8%

Le gouvernement a officialisé la revalorisation du SMIC de 0,8% au 1er janvier 2015. Cette évolution est conforme à celle déjà estimée officieusement selon les chiffres de Insee qui servent de base au calcul du salaire minimum.

Au 1er janvier 2015, le SMIC horaire brut sera de 9,61 euros contre 9,53 euros actuellement. Ceci correspond à un SMIC mensuel de 1457,52 euros. Soit une douzaine d’euros de revalorisation brute.

  • Une augmentation purement mécanique

Cette revalorisation de 0,8% est la conséquence de l’évolution de deux critères définis par la loi comme suit :

  1. L’indice des prix à la consommation hors tabac pour les 20% de ménages aux revenus les plus faibles. Cet indice a évolué de 0,2% entre novembre 2013 et novembre 2014.
  2. La moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire de base ouvrier et employé (SHBOE). Cette valeur se hisse à +0,6% entre septembre 2013 et septembre 2014.
Hausse du SMIC de 0,8% au 1er janvier 2015
le répit du travailleur

Cette évolution se fait donc selon les mécanismes légaux qui régissent le SMIC, en l’absence de « coup de pouce » que le ministre du travail, François Rebsamen et le ministre des finances, Michel Sapin avaient successivement écarté.

Mais les principaux syndicats regrettent que le gouvernement n’ait pas accordé ce fameux coup de pouce. « Les salariés apprécieront », a déclaré Agnès Le Bot de la CGT. « On reste tous sur notre faim », a annoncé Marie-Alice Médeuf-Andrieu de FO.

A noter que l’augmentation du SMIC est inférieur au salaire horaire de base ouvrier et employé. Le SHBOE décrit ci-dessus augmente en effet de 1,2%. Cela est dû à la faible inflation sur l’année écoulée. L’indice qui la traduit, l’indice des prix à la consommation hors tabac pour les 20% de ménages aux revenus les plus faibles, plafonne à 0,2%

Le dernier coup de pouce au SMIC remonte au 1er juillet 2012. Il correspond au moment où François Hollande avait porté l’augmentation du salaire minium à 2% au lieu des 1,4% légaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *